AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cruautés involontaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
diatonic
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 468
Age : 69
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Cruautés involontaires   Jeu 26 Juin - 18:35

bonjour à tous,
Avant de vous parler de ce qui me passe par la tete à propos de "cruautés involontaires",voici un article tres bien fait par une femme sellier qui ne pense qu'au confort du cheval ,simplement pour que vous voyez ou se trouve la colone vertebrale dans le cou et quelles sont les vertebres qui peuvent porter une selle:
http://www.uk.allures.com/content/view/5/27/lang,fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diatonic
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 468
Age : 69
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Cruautés involontaires   Dim 29 Juin - 11:30

Coucou les Loulouttes,









J'en reviens à la colonne vertébrale. Nous avons 3 gros soucis avec:

1_Ce que vous avez vu sur le site « Allures »:elle n'est pas en haut du cou,mais au milieu .

2_Elle est 30cm sous le garrot;le garrot étant formé par les apophyses qui sont les plus longues à cet endroit.

3_La colonne n'est pas attachée aux épaules par une clavicule comme pour nous;mais simplement par des muscles:si les muscles ne sont pas suffisamment développés;la colonne s'affaisse.

4_à partir du garrot,les apophyses sont orientés vers l'arrière du cheval.

À partir de la queue,les apophyses sont orientés vers l'avant du cheval.

A quel endroit ces 2 orientations se retrouvent elles?comme par hasard,...sous la selle !(le Bon Dieu n'a rien fait pour nous aider !!!)
Ces apophyses risquent elles de se toucher ?
Question


Hélas oui,un vétérinaire m'a même dit avoir vu une radio de ces vertèbres d'un cheval de rando. complètement imbriquées l'une dans l'autre,à tel point qu'il croyait voir 2 radiographies développées sur un seul papier ! Le proprio. trouvait le cheval très difficile à seller,(....)

Que faire pour éviter cela? Dés que vous le pouvez,le mettre « bas et rond »;il faut qu'il tire sur sa colonne,qu'elle forme un arc de cercle,de la nuque à la queue. Vous comprenez maintenant pourquoi les dresseurs ont une obsession: tète du cheval le plus bas possible en gardant les postérieurs sous la masse,pour qu'il ne se fasse pas mal au dos.

Bien sur ce n'est pas une position naturel pour lui,mais il n'a pas été crée pour nous porter;aussi devons nous tout faire pour qu'il ne se blesse pas avec notre poids.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le peuple de l'herbe

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 27
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Cruautés involontaires   Jeu 17 Juil - 18:30

Le site ne marche plus, à mon grand désespoir Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mapouet.oldiblog.com/
diatonic
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 468
Age : 69
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Cruautés involontaires   Dim 27 Juil - 18:43

je suis sure qu'à la rentré,il y aura du nouveau(c'est tres commercial ce genre de choses)retournez voir les sites des diverses ecoles en septembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diatonic
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 468
Age : 69
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Cruautés involontaires   Mar 5 Aoû - 6:08

Je viens d'aller voir, et le site de" Allures" fonctionne toujours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shamROCK35



Féminin Nombre de messages : 76
Age : 23
Date d'inscription : 12/06/2008

MessageSujet: Re: Cruautés involontaires   Mer 6 Aoû - 17:50

! bien parlé ! j'en ai marre de voir des chevaux la tete en haut en permanence avec des fausse renes (bas oui c'est plus beau, voyons ! ) vraiment droite ! qui piaffe d'énervement ou tente de lutté, la bouche grande ouverte!(ce qui sert à rien sinon les mors deviennent plus dur !)
ça leur creuse leur dos et les abime !
les chevaux dans la nature sont + souvent tete en bas ! (sauf en cas de potentiel dangé !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shamROCK35



Féminin Nombre de messages : 76
Age : 23
Date d'inscription : 12/06/2008

MessageSujet: Re: Cruautés involontaires   Sam 23 Aoû - 16:21

diatonic a écrit:



Que faire pour éviter cela? Dés que vous le pouvez,le mettre « bas et rond »;il faut qu'il tire sur sa colonne,qu'elle forme un arc de cercle,de la nuque à la queue. Vous comprenez maintenant pourquoi les dresseurs ont une obsession: tète du cheval le plus bas possible en gardant les postérieurs sous la masse,pour qu'il ne se fasse pas mal au dos.

Bien sur ce n'est pas une position naturel pour lui,mais il n'a pas été crée pour nous porter;aussi devons nous tout faire pour qu'il ne se blesse pas avec notre poids.

comment faire pour mettre un cheval "bas et rond" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diatonic
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 468
Age : 69
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Cruautés involontaires   Mer 27 Aoû - 18:37

coucou ,je suis en plein demenagement, c'est pourquoi je ne suis pas souvent là.... Pour arrondir le cheval:study

Début de séance :toujours 10 minutes de pas rennes longues.;puis,remonter peu à peu sur les rennes, centimètres par centimètres. Une fois le contact obtenu, vous pouvez commencer à lui faire faire quelques mouvements de gymnastique en tournant le cou vers chaque côté (ce qui correspond aux mouvements que vous pouvez faire en sortant du lit le matin ) puis, pousser le cheval avec l'assiette et les jambes

pour être dans l'impulsion,tout en retenant l'avant par les rennes .

Le travail proprement dit :sur un cercle de 20 mètres,main extérieure collée sur l'encolure du cheval (pour le suivre,en ayant les mains fixes). Fixité des mains:cela correspond à la barre des danseurs. Imaginez un danseur,en début de travail,à la barre, qui se retrouve avec une barre qui bouge .........pas facile de travailler ainsi, non ? silent

Main intérieure :au même endroit que l'autre ,mais elle va faire « céder « la nuque du cheval. sunny

Je m'explique:par des tout petits mouvements (à chacun sa technique :on presse un citron,ou une orange,ou on tremble comme une personne malade ....)on fait vibrer le mors dans la bouche du cheval,et alors,il se décontracte,et baisse la tête. Mais il faut qu'il soit sûr que l'on ne va pas tirer sur le mors,car une fois décontracté,il est bien plus sensible de la bouche.
cyclops
On pousse avec jambes et assiette,et on retient le bout de devant avec les mains. On tend le cheval comme un arc.

On continue au trot. Il faut qu'il y ait de l'impulsion, sinon cela ne peut pas marcher. (impulsion,pas precipitation )Impulsion: désir du cheval d'aller en avant.

Les jambes: offrir au cheval votre jambe intérieure à la sangle;elle va lui servir pour s'incurver autour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diatonic
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 468
Age : 69
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Cruautés involontaires   Lun 1 Sep - 19:57

Coucou les loulouttes,
Le site "allures" sur lequel il y a toutes les explications sur la mecanique du dos du cheval a changé,voici une copie-collé de ces explications,et voici le nouveau lien qui va vers ce site :study



Un peu d'anatomie


II est indispensable de comprendre un minimum comment le cheval fonctionne parce qu’il en découle des contraintes que doit respecter son matériel. La colonne vertébrale est composée de 7 vertèbres cervicales, 18 vertèbres thoraciques ou dorsales, 6 vertèbres lombaires, 5 vertèbres sacrales, et 17 à 21 vertèbres caudales.

Le dos

Ce que nous appelons en général le dos du cheval correspond aux vertèbres thoraciques ou dorsales. La selle, et le cavalier, seront portés sur cette partie du cheval. Personne n’aurait l’idée de mettre la selle sur les cervicales. Il devrait être tout aussi impensable de mettre la selle sur le garrot, l’épaule, ou sur les vertèbres lombaires.
La capacité porteuse du cheval se situe derrière le garrot et les omoplates, et devant les vertèbres lombaires. Cela nous laisse une dizaine de vertèbres, et leurs côtes de chaque côté, sur lesquelles nous pouvons placer une selle. Tout dépassement de la selle de ces côtes vers l’avant ou l’arrière est cruel, sans parler de l’effet nuisible que cela a sur la performance sportive du cheval.
Les 18 vertèbres dorsales sont garnies d’apophyses épineuses de longueurs différentes. Les premières neuf vertèbres font le garrot, et ces apophyses peuvent atteindre 30 centimètres de longueur. Les vertèbres suivantes constituent le dos, et les apophyses associées s’élèvent à quelques centimètres. Le point le plus haut de la colonne vertébrale est là où les apophyses sont les plus courtes, c’est à dire les vertèbres 9 à 18, et c’est l’endroit sur le dos du cheval qui parait le plus bas à l’œil. cyclops

Sur les apophyses se trouve le ligament supra épineux. Ce ligament n’a aucune protection contre les pressions ou les traumatismes, outre la peau du cheval. Il est donc indispensable, pour protéger le cheval, qu’aucun accessoire ne puisse venir se poser directement sur les apophyses et leur ligament. Les couvertures de chevaux doivent remonter en avant du garrot. Les selles doivent impérativement avoir une gouttière vertébrale suffisamment large, et tout tapis de selle doit être remonté dans cette gouttière, afin de ne pas toucher le cheval sur les apophyses et leur ligament. Neutral
Le garrot est un centre nerveux et musculaire très important. De plus, le cheval utilise son encolure quand il se déplace. Il bascule la tête et actionne ainsi un effet de levier sur sa colonne vertébrale. Les apophyses s’éloignent et se rapprochent dans ce mouvement. Le mouvement est le plus important au garrot, où les apophyses sont les plus longues. Dans la locomotion du cheval, le garrot a le rôle du « sommet de la balançoire », et il est un des facteurs déterminants pour l’amplitude du mouvement du cheval. Mettre du poids sur les apophyses gênerait ses déplacements et donc toute la locomotion du cheval. Il ne faut dans aucun cas comprimer ou mettre du poids directement sur la colonne vertébrale, ses apophyses, et leur ligament.


L’épaule

L’épaule n’est pas attachée au cheval par une clavicule comme c’est le cas chez les humains, mais elle est tenue en place par une sangle musculaire. Celle-ci vient se fixer sur le garrot. De plus, l’épaule a un rayon d’action important quand le cheval se déplace. Il y a donc deux raisons de ne pas gêner l’épaule : 1) par son influence sur le garrot et ses apophyses, et 2) par sa rotation propre qui est nécessaire pour propulser le cheval en avant.


La cage thoracique

A chaque vertèbre dorsale vient se connecter les côtes qui font la cage thoracique du cheval. Là-dessus viennent s’attacher les muscles qui vont porter la selle. Plus le cheval est musclé, mieux il va pouvoir supporter le poids de la selle et du cavalier. Toutefois, il est inévitable que le poids mis sur le dos du cheval agit sur son squelette. Le poids va tendre à donner une incurvation ventrale à l’axe vertébral thoracique. Il va causer une traction sur le ligament longitudinal ventral, et un mouvement de cisaillements des disques intervertébraux. Les ligaments inter épineux vont être pincés. Pour protéger tout cheval, mêmes les chevaux très musclés, il est primordial de travailler avec une selle qui distribue le poids d’une manière optimale. La selle doit être équipée de larges panneaux, bien rembourrés, et qui exploitent un maximum de la capacité porteuse du cheval. Pourvu que les panneaux restent en contact égal et constant avec le cheval, ils vont répartir la charge pour que le cheval porte un minimum de poids sur chaque centimètre carré de son dos.


Les muscles

Il y a plusieurs groupes de muscles qui donnent de la résistance au dos du cheval, et qui lui permettent de bouger. Ceux qui sont le plus directement liés avec la partie du dos qui concerne le cheval sellé sont présentés ci-dessous.

Le muscle trapèze, le grand dorsal et le muscle rhomboïde, sont les muscles qui attachent l’épaule au tronc. Derrière l’épaule, il y a trois muscles longs : costal, dorsal et épineux, qui ensemble forment la masse musculaire commune, erector spinae. Ces muscles sont constamment sollicités, que ce soit dans la station ou le mouvement du cheval. Leur tonicité dépend de celle des muscles fléchisseurs qui assurent la locomotion du cheval. Sous ces muscles superficiels se trouvent les muscles juxtavertébraux de la colonne vertébrale thoracique. Il s’agit du muscle multifide et des muscles intertransversaires. Ces muscles striés passent entre chaque apophyse et chaque côte, et augmentent la densité de récepteurs nerveux à proximité de la colonne vertébrale.
Les muscles doivent, bien sûr, être irrigués – le sang doit circuler pour apporter aux muscles ce dont ils ont besoin pour fonctionner. Les premiers à être comprimés par la selle sont les rameaux vasculaires, qui se trouvent le plus en surface. Ils jouent un rôle dans la régularisation de la température du cheval.
Le réseau vasculaire profond est lui aussi très exposé. Plus le cheval travaille en aérobie, plus ses muscles ont besoin d’être irrigués. Ceci met les chevaux d’endurance ou de randonnée le plus en danger. Des muscles mal irrigués provoquent des douleurs et une accumulation d’acide lactique. Le défaut de nutrition (quand le sang circule mal) peut provoquer une atrophie musculaire, voire une anémie locale (ischémie). Des muscles trop comprimés diminuent la réaction nerveuse. Le cheval va réagir musculairement plus lentement et avec moins d’harmonie.
Nous voyons bien les risques que nous prenons par rapport à la santé de nos chevaux, en posant une selle sur leur dos. Il reste d’importance primordiale que la selle soit d’une taille adaptée à la morphologie du cheval en question, pour que ces muscles puissent être irrigués et puissent rester capables d’effectuer le travail que nous leurs demandons.
www.allures.com.
[ Retour ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diatonic
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 468
Age : 69
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Cruautés involontaires   Mar 2 Sep - 11:17

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
galatzo

avatar

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 35
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: Cruautés involontaires   Mer 3 Sep - 12:00

Je trouve cet article vraiment bien expliqué ! Et je pense que tout cavalier devrait avoir connaissance de ça car bien souvent on inflige à nos montures des calvaires dont on a aucune connaissance...
Celà dit, je me pose quand même quelques questions par rapport à la monte à cru et par rapport aux poneys ou petits chevaux.
Si la selle permet une meilleure répartition du poids sans comprimer les vertèbres, celà signifie-t-il que la monte à cru est mauvaise pour le cheval car nos fesses compressent automatiquement les vertèbres ???
Et ensuite, des poneys que des adultes peuvent monter, comment faire pour leur selle ? on ne peut tout de même pas monter avec une selle trop petite ??
Alors omment faire ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.asso-breizh-sauvetages-equides.com
diatonic
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 468
Age : 69
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Cruautés involontaires   Mer 3 Sep - 16:09

coucou,
voici la reponse de ma sellière Marie Thomsen de marque"allures": study

Bonjour,

Monter à cru ou avec une selle sans arçon est tout à fait compatible avec
la morphologie du cheval/poney pourvu que sa colonne vertébrale soit:amis:
"couché" entre les muscles du dos: qu'en regardant le cheval/poney de
derrière son dos forme un peut la lettre m. Tout cheval/poney avec un dos
ogival, qui forme vu du derrière plutôt un u renversé, ou même un v
renversé, a besoin d'une selle avec arçon pour éloigner le cavalier des
apophyses.

En général les chevaux de sport ont des dos de forme ogivale et doivent
donc être monté avec des selles avec arçon. Les cheveaux pouvant être
monté à cru sont en général les cheveaux de trait, des merens, fjord, et
certains poneys. Mais même dans ces catégories là, il y a des individus en
manque de musculature et ceux-là auront également besoin d'une selle avec
arçon.

Voilà mes idées sur la chose!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
galatzo

avatar

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 35
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: Cruautés involontaires   Mer 3 Sep - 17:13

Oki, encore très bien expliqué ! Je vois ce que veut dire le M sur la ligne de dos. Par contre, j'aurai bien aimé avoir l'explication des selles pour les poneys. Je demande ça car j'ai une pouliche au travail et ma selle est une 16'. Elle fait environ dans les 1m40 et fera à la fin de sa croissance 1m48 voir un peu plus. Je me dis que ma selle étant parfaitement adaptée à mes fesses (lol! ) elle ne l'est peut-être pas adaptée au dos de la pouliche ! Donc, comment remédier à ça ? car si on diminue la taille de la selle, moi je ne sais pas sur quoi je vais m'assoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.asso-breizh-sauvetages-equides.com
diatonic
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 468
Age : 69
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Cruautés involontaires   Jeu 4 Sep - 10:24

Bonjour,
Voici le site de la sellerie ou vous pouvez directement poser vos questions à Marie Thomsen,elle est tres gentille ,et vous donneras tous les renseignements dont vous avez besoin :

http://www.allures.com/fr/contactez-nous/contacts/allures-sellerie-amp-conseil.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
galatzo

avatar

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 35
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: Cruautés involontaires   Jeu 4 Sep - 11:28

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.asso-breizh-sauvetages-equides.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cruautés involontaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cruautés involontaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: Entre Duvalier et les autres, reste une cruauté absolue
» Le spectre du Bénou étoile céleste de la cruauté [ok]
» « la cruauté demande un long apprentissage. » — pandore nyx epheridge
» Ahhhhh ces perles.
» Joie, guerre et cruauté [ pv : Alaska & Hermione ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seconde Chance :: ALLO VETO? BOBOS! :: Ethologie, cruautés involontaires...-
Sauter vers: